La Permanence Architecturale

La Permanence Architecturale

La Permanence Architecturale

16 octobre 2015 – Actes de la rencontre au point Ha^t.

« Les pages qui suivent retracent la journée du 16 octobre 2015. Ce jour-là, au Point Ha^t, lieu de création urbaine à Saint-Pierre-des-Corps, une centaine de personnes se sont retrouvées pour échanger sur ce qu’elles nomment elles-mêmes des expériences de «permanences architecturales ». Une notion quelque peu floue, ouverte, mais indubitablement associée à une forme de pratique : celle des membres de l’agence Construire, portée par Patrick Bouchain et Loïc Julienne. […] On ne trouvera pas ici de méthode toute faite, de boîte à outils prête à l’emploi, de protocole scientifique de recherche-action. Ni même une définition précise et arrêtée de cette fameuse «permanence architecturale ». Tenter de la définir risquerait à coup sûr de la réduire, de l’uniformiser, de la contenir dans des cadres qu’elle tente constamment de faire exploser. Non, ici, c’est une réunion de famille qui se tient. »

Retrouvez ici les Actes de la Permanence Architecturale complets.

La Permanence Architecturale

Le manifeste de l’Université foraine

Manifeste de l’Université Foraine – Notre Atelier Commun

Novembre 2012

«L‘Université Foraine naît de la volonté de créer les conditions d’une rénovation urbaine d’initiative populaire, de conception démocratique et de production joyeuse. Elle naît de la volonté de rénover la démocratie par le faire, en nous mettant obstinément au travail d’agir à échelle humaine sur l’espace commun. Elle naît de la volonté de rénover la démocratie par la fête, en nous mettant ardemment au travail de trouver des réponses à la banale souffrance urbaine, au malaise quotidien de vivre ici, à la détresse continue et contenue de ne pouvoir imaginer une autre manière d’habiter là. Ici et maintenant, nous voulons mobiliser des personnes partageant un espace et un temps pour les transformer. Ici et maintenant, nous voulons saisir des problématiques urbaines d’intérêt général et les arracher au désintérêt généralisé dont elles semblent prisonnières. Ici et maintenant, nous voulons nous donner les moyens d’expérimenter par les actes, en contredisant les habitudes, en contrariant les rigidités réglementaires, en contrevenant à la sèche rationalité de bon aloi. Tout contre la ville, nous voulons la contrefaire avec et pour ceux qui l’habitent. Médiatrice entre corps et décors urbains, stimulatrice de projets et facilitatrice de leur réalisation, l’Université Foraine se veut ainsi laboratoire d’architecture située tout autant que laboratoire de démocratie appliquée. Ce faisant, elle veut rendre à la cité sa qualité de chantier infini.»

Retrouvez le manifeste en entier à ce lien !