Le domaine des possibles

Le domaine des possibles

Le domaine des possibles – Patrick Bouchain

Novembre 2011

Patrick Bouchain explore dans cette rubrique les zones d’ombres des textes règlementant le logement social, pour dégager une vision culturelle et libertaire dans une pratique toujours très contraignante. Les articles du code civil – chapitre « Du droit d’accession relativement aux choses mobilières » – sont passés au peigne fin pour envisager la possible appropriation d’un logement par son locataire. Appropriation versus propriété : comment l’habitat social, aujourd’hui truffé de normes étouffant l’acte d’habiter, peut-il gagner en souplesse pour, enfin, contribuer au mieux-vivre des plus modestes ?

Retrouvez l’intégralité de l’article ici !

Le domaine des possibles

Loi LCAP et le « permis de faire »

Loi LCAP et « le permis de faire » – Tracés

Juin 2017

L’article 88 de la loi relative à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine (LCAP) met en place le « permis de faire ». Il autorise les acteurs de la construction à contourner certaines règles, à condition d’en remplir des objectifs fixés par d’autres moyens. Cette loi érige en principe une approche efficace et opérationnelle au détriment d’une normativité aveugle et prohibitive, elle met en avant le pragmatisme du résultat à atteindre plutôt qu’une approche rigoriste du règlement.

Un décret est venu précisé les règles de construction qui peuvent faire l’objet d’une dérogation et les résultats à atteindre en s’y substituant : le décret portant expérimentation en matière de construction n°2017-1044 du 10 mai 2017, dans le cadre de l’expérimentation prévue au I de l’article 88 de la loi du 7 juillet 2016.

Dans une perspective proche, une ordonnance a été promulguée afin de permettre au maitre d’ouvrage d’une opération de construction de déroger à certaines dispositions constructives : Ordonnance n° 2018-937 du 30 octobre 2018 visant à faciliter la réalisation de projets de construction et à favoriser l’innovation.

Dans son numéro 19, la revue « Tracés » s’associe à la première biennale d’Architecture d’Orléans pour aborder le « permis de faire ». Plusieurs articles décrivent cette nouvelle loi qui vise à révolutionner le monde de l’architecture et de la construction.

« L’article 88 comporte les germes d’un dépassement d’une normativité rigide, non par esprit de transgression, mais par son aspiration à élever celui qui subit le règlement au rang d’acteur : le bâtisseur n’a plus à être celui qui applique aveuglément mais peut devenir celui qui interprète la règle et contribue à la faire évoluer. »

Retrouvez l’intégralité de l’éditorial de Christophe Castaros ICI !

Vous pouvez également consulter un entretien de Patrick Bouchain sur le « permis de faire » issus du même numéro via ce lien !

Le domaine des possibles

Le Laboratoire du Dehors

Le Laboratoire du Dehors – Liliana Motta

Depuis 2009

« La nature en ville implique de nouveaux réflexes à l’égard du vivant et une conscience renouvelée de son utilité. C’est pourquoi, Liliana Motta crée en 2009 une recherche-action nommée le «Laboratoire du dehors». Elle reçoit depuis sa création le soutien du Ministère de l’Écologie pour l’élaboration et la réalisation de ce projet. L’objet du «Laboratoire du dehors» est d’apporter un regard transversal à la fois esthétique, culturel et scientifique sur notre patrimoine végétal, sauvage et cultivé et sur les relations qu’il compose avec nos sociétés et notre histoire. Son rôle est de favoriser les échanges entre les scientifiques de la recherche en écologie et les acteurs publics et usagers de la nature en ville. Il est aussi de sensibiliser le public, y compris les professionnels du paysage, à l’entretien différencié et au principe du développement durable. Enfin, cette recherche-action a pour but de faire rentrer le jardin écologique dans l’art des jardins. »

Liliana Motta est une artiste-botaniste qui travaille à la réhabilitation des plantes étrangères et leur adaptation à de nouveaux milieux. Elle exerce en tant que professionnelle, entre autres aux côtés de Patrick Bouchain depuis les années 2000. Elle prône l’expérimentation in situ et la réversibilité de ses interventions : faire confiance à l’improvisation pour composer avec l’existant et s’appuyer sur les relations entre les êtres vivants.

Retrouvez le dossier de présentation des projets menés par le Laboratoire du Dehors.

Et pour suivre toute leur actualité, c’est par ici !

Le domaine des possibles

Séminaire « Métamorphoses et devenirs des lieux-tiers » #3

Séminaire « Métamorphoses et devenirs des lieux tiers ». #3 – Patrick Bouchain et Gilles Clément

4 décembre 2019

« ‘Qu’est-ce que le Tiers paysage ? – Tout. Qu’a-t-il fait jusqu’à présent ? – Rien. Qu’aspire-t-il à devenir ? – Quelque chose.’ C’est ainsi que Gilles Clément nous invite à penser, dans le manifeste du Tiers paysage, les « fragments indécidés du jardin planétaire », c’est-à-dire les « marges », les « espaces indécis », les « friches », « l’ensemble des lieux délaissés par l’homme », des bribes de paysage qui constituent des territoires de refuge à la diversité.

La séance du mercredi 4 décembre a pour objet de continuer à filer cette métaphore et à confronter cette idée du Tiers paysage comme lieu d’invention d’une alternative politique.

Comment la notion de tiers paysage peut-elle nous éclairer sur les délaissés urbains dans lequel naissent et croissent les lieux tiers ? Comment ériger la nécessité biologique du Tiers paysage défendue par Gilles Clément en nécessité politique, dont les lieux tiers, objet du séminaire, semblent de plus en plus investis ?

Laisser ce qui est déjà-là s’exprimer, ouvrir la programmation, révéler la marge…, comment dans la production de la ville, œuvrer pour la conservation de lieux indécidés et non programmés ? Patrick Bouchain donne dans son travail une place centrale au déjà-là, et lui permet de croître. Il explore les possibilités de renouvellement des lieux, en partant de notre capacité d’action collective.»

→ Extrait du texte de présentation de l’événement par Mains d’Œuvres

Tiers lieux et Tiers paysages - Intervention de Patrick Bouchain et Gilles Clément

par La Preuve par 7 - Association Aurore - Plateau urbain - Cause Commune - Mains d'oeuvres | Séminaire "Métamorphoses et devenirs des lieux tiers"#3

Le domaine des possibles

Interview de Patrick Bouchain, Grand Prix de l’Urbanisme 2019

Interview de Patrick Bouchain, Grand Prix de l’Urbanisme 2019 – par Ariella Masboungi

Décembre 2019

Cette interview de Patrick Bouchain, architecte et scénographe urbain, grand prix de l’urbanisme 2019, met en lumière plusieurs thèmes propres à la démarche de Patrick Bouchain. La question des échelles est traitée, mais également celle du commun et du politique. L’architecte nous fait également part de sa volonté de créer une grande école sur la ville afin d’inventer quelque chose de nouveau qui permettrait d’assurer la durabilité de la vie sociale et collective dans nos sociétés actuelles…

 

par La Preuve par 7 | Interview Patrick Bouchain Grand Prix de l'Urbanisme