Les formes d’habitat participatif en France

Les formes d’habitat participatif en France

Les formes d’habitat participatif en France – Ôfildesvoisins & Coopérative Oasis

2020

L’habitat participatif est une réponse collaborative à la question de l’habiter. Elle soulève des enjeux de société tels que celui du lien social, du bien vieillir, des pratiques éco-responsables et de préservation de l’environnement, de logement abordable… Chercher un terrain à vendre, concevoir un logement qui correspond aux besoins et aux principes de vie de tous, puis gérer et entretenir l’habitat au quotidien, implique des organisations collectives spécifiques. Sous quels cadres juridiques plusieurs personnes peuvent-elles se regrouper pour réfléchir à un projet immobilier en commun ? Cet article recense les statuts juridiques permettant le montage et la gestion d’un habitat participatif. Il décrit chaque statut en soulevant ses avantages et inconvénients à mettre en balance en fonction du montage opérationnel choisi.

Découvrez l’article sur Ôfildesvoisins

 

Une base de données inventorie les projets d’Oasis et d’habitat participatif en France et en Belgique. Créée par et en concertation avec l’ensemble des acteurs de la thématique, elle permet un recensement exhaustif d’une part, et implique une mise à jour des données sur plusieurs supports, d’autre part. Cette base de données est aujourd’hui portée par la Coopérative Oasis et Habitat Participatif France.
L’outil qui a été développé permet de collecter et restituer l’information sur les sites internet de tous les partenaires sous forme de cartes paramétrables (via un système d’iframe). On y trouve notamment le statut juridique de chaque projet.

Carte à consulter sur leur site

Les formes d’habitat participatif en France

Le Laboratoire du Dehors

Le Laboratoire du Dehors – Liliana Motta

Depuis 2009

« La nature en ville implique de nouveaux réflexes à l’égard du vivant et une conscience renouvelée de son utilité. C’est pourquoi, Liliana Motta crée en 2009 une recherche-action nommée le «Laboratoire du dehors». Elle reçoit depuis sa création le soutien du Ministère de l’Écologie pour l’élaboration et la réalisation de ce projet. L’objet du «Laboratoire du dehors» est d’apporter un regard transversal à la fois esthétique, culturel et scientifique sur notre patrimoine végétal, sauvage et cultivé et sur les relations qu’il compose avec nos sociétés et notre histoire. Son rôle est de favoriser les échanges entre les scientifiques de la recherche en écologie et les acteurs publics et usagers de la nature en ville. Il est aussi de sensibiliser le public, y compris les professionnels du paysage, à l’entretien différencié et au principe du développement durable. Enfin, cette recherche-action a pour but de faire rentrer le jardin écologique dans l’art des jardins. »

Liliana Motta est une artiste-botaniste qui travaille à la réhabilitation des plantes étrangères et leur adaptation à de nouveaux milieux. Elle exerce en tant que professionnelle, entre autres aux côtés de Patrick Bouchain depuis les années 2000. Elle prône l’expérimentation in situ et la réversibilité de ses interventions : faire confiance à l’improvisation pour composer avec l’existant et s’appuyer sur les relations entre les êtres vivants.

Retrouvez le dossier de présentation des projets menés par le Laboratoire du Dehors.

Et pour suivre toute leur actualité, c’est par ici !